Accueil. Revenir à la page "Art dans les Hautes-Pyrénées".

Statues disparues … et retrouvées

Tarbes - L’enfant nu

Sur la place de Verdun, à côté du « Régent » et en face du « Moderne », on a longtemps pu admirer la fontaine à l’enfant nu du sculpteur tarbais Martial Caumont.

L’enfant nu était en réalité le neveu du sculpteur qui avait l’habitude de franchir ainsi la clôture séparant les deux maisons voisines.

La sculpture en vu de belles de la part de la jeunesse tarbaise, qui la badigeonnait de couleurs variées, l’affublait de couvre-chef ridicules, ou lui faisait prendre son bain dans une fontaine de mousse…

L’ensemble se trouvait dans ce qu’on appelait « le petit jardin » de la place. Il n’existe que très peu de photos de l’œuvre, celle-ci étant la plus ancienne retrouvée (1955).

L’enfant a disparu lors du nouvel aménagement de la place Verdun en 1992. Une fontaine moderne plus en harmonie avec l’ensemble lui a succédé.

Revenir à la page "Art dans les Hautes-Pyrénées".

On peut lire dans le magazine « Tarbes le Mag » de mai 2014 n°162 p.6 : « Quand l’enfant nu réapparaît : ….récemment retrouvée au Carmel dans les réserves du service culture (de la mairie de Tarbes), la statue à l’enfant nu, sans sa fontaine, va retrouver une fois restaurée la lumière et ses admirateurs au Jardin Massey, près du Musée» (Merci à Sandrine Espouey pour cette information). Nous avons donc bon espoir de revoir cette œuvre un jour prochain !

L’enfant nu réapparaît en 2014 :

Il aura fallu 22 ans pour voir réapparaître, en septembre 2014, notre sculpture au jardin Massey.

Elle est située à l’ouest du musée, dans un petit bosquet aménagé.

L’artiste a signé son œuvre en 1944.

Martial Caumont semblait être quelqu’un d’assez discret, puisqu’on ne lui connaît aucune photographie publique. L’hommage ci-contre lui a été rendu dans « La Nouvelle République » du 14 avril 1962, au lendemain de son décès. Merci à Sandrine Espouey pour cette contribution. Ecrivez-nous (loucrup@orange.fr) si vous possédez une photo de Martial Caumont.