Œuvres d'art et statues dans la ville

Le Père Marie-Antoine à Lourdes

Revenir à la page "Art dans les Hautes-Pyrénées". Accueil.

Tout à la fin du Chemin de Croix et devant la fameuse Grotte des Espélugues, se trouve depuis 2014 la statue du Père Marie-Antoine.

De curieuses inscriptions se trouvent sur la statue.

Le Père Marie-Antoine vint à Lourdes pour la première fois après une mission à Saint-Gaudens qui se situe fin juin-début juillet 1858. Il y rencontre Bernadette qui venait de faire sa première communion (3 juin 1858), en juillet, avant la dernière apparition du 16 février 1858. Elle assiste à sa messe et reçoit de ses mains la communion. Il se lie aussitôt d'une grande amitié avec le curé-doyen de Lourdes, l'abbé Dominique Peyramale. Avec le curé Peyramale, « nous prîmes ensemble, écrit le P. Marie-Antoine, des mesures pour favoriser les pèlerinages à la Grotte de Massabielle ». Effectivement, dès que les circonstances le lui permirent, il inaugura l'interminable série des pèlerinages. Il ne manque pas une occasion d'aller à Lourdes ou d'y conduire des pèlerins. Beaucoup de ceux qui allaient à Lourdes avaient entendu parler de lui, sans le connaître cependant. Dès leur arrivée dans la ville mariale, ils se préoccupaient de savoir si le père Marie-Antoine était là, et où on pouvait le trouver. En savoir plus sur le Père Marie-Antoine.

Il s’agit en fait d’écriture inversée en « miroir ». Voici l’écriture lisible après manipulation de l’image.

Un autre exemple.

Le sculpteur se nomme Sébastien Langloÿs. Il est déjà auteur dans notre département du buste d’Eugène Ténot à Larreule.

Revenir à la page "Art dans les Hautes-Pyrénées".